Affiner la silhouette et mincir avec le massage palper-rouler

Le palper-rouler est très populaire grâce à son efficacité contre les cellulites et son effet minceur. Les avis négatifs à propos de cette technique de massage sont rares. Mais est-ce qu’on sait vraiment comment elle fonctionne ? Quelle est la différence entre un palper-rouler mécanique et manuel ? Cet article en fait le point.

C’est quoi exactement le massage palper-rouler ?

Le palper-rouler est une technique de massage qui a la particularité de gommer la cellulite. Il agit sur les graisses en profondeur. Il lutte aussi contre la rétention d’eau. En fait, la pression exercée par le masseur détache les tissus adipeux accrochés au derme. Lorsque ceux-ci seront décollés, ils seront plus faciles à éliminer. Le palper-rouler stimule lipolyse. On ne parle pas ici, de la lipolyse médicinale par injection, ultrason ou laser. Il s’agit bien d’un phénomène naturel de l’organisme. La manœuvre du masseur ne fait que provoquer et accélérer son effet. Le massage palper-rouler a fait ses preuves et beaucoup témoignent de sa réussite. 3 fois par semaine, la peau est pétrie pendant 15 à 30 minutes. Les premiers résultats apparaîtront normalement au bout de cinq séances. Il existe deux sortes de massage palper-rouler : le palper-rouler manuel et le parler-rouler mécanique.

Le palper-rouler manuel

La technique du palper-rouler manuel consiste à isoler une petite zone de la peau par la main. En serrant fort, le masseur fait apparaître un petit pli puis le fait rouler entre les doigts. On change ensuite de zone de peau, on pince puis on pétrit. La zone concernée est massée énergétiquement. Cette zone se trouve souvent au niveau de la cuisse, du ventre ou des fesses. Cependant, il faut faire attention à ce que le massage ne soit pas trop violent. Ce sont des mouvements répétitifs et continue qui se font toujours du bas vers le haut. Les séances sont assez douloureuses au départ. Ce sont les cellulites qui en sont les responsables. Et plus le niveau d’incrustation est profond, plus la douleur est intense. Toutefois, rassurez-vous, cette douleur s’atténue au bout de quelques massages.

Le palper-rouler mécanique

Les machines qui reproduisent le massage palper-rouler sont de plus en plus nombreuses sur le marché. La base de la technique est la même : la machine commence par aspirer une petite partie de la zone ciblée (cela remplace la pression de la main). Alors, un pli se fourme sur la peau. Celui-ci sera ensuite enroulé. L’avantage par rapport au palper-rouler manuel est qu’il est plus puissant et offre une plus grande précision. Mais il faut bien se préparer mentalement si vous optez pour la méthode mécanique car elle est bien plus douloureuse que le manuel.

Relancer son flux d’énergie et ses organes grâce au massage Shiatsu
Le massage suédois : pour détendre son corps et se dynamiser